La vasectomie

La vasectomie est une méthode de contraception masculine définitive. Les patients souhaitant une stérilisation peuvent bénéficier d’une ligature des canaux déférents (canal qui permet aux spermatozoïdes de sortir des testicules pour rejoindre la prostate), empêchant donc tout passage des spermatozoïdes. Cette opération doit être considérée comme une stérilisation définitive, ce qui signifie qu’après, l’homme ne pourra plus avoir d’enfants au cours de sa vie.

En effet, cette intervention est maintenant bien réglementée et un décret de loi en fixe les modalités (J.O. numéro 156 du 7 juillet 2001 page 10823, Loi n°2001-588 du 04 juillet 2001, article 26) : un délai de 4 mois est nécessaire entre la consultation et l’intervention. Il s’agit d’un délai de réflexion pour le couple et une conservation de sperme peut être réalisée durant cet intervalle. Une consultation avec un médecin du Centre de la Biologie de la Reproduction à l’hôpital peut donc être envisagée durant cet intervalle. 
Une demande manuscrite signée et datée doit être remise au chirurgien avant l’intervention.

Une autoconservation dans un CECOS est possible et indépendant.

La vasectomie

La vasectomie est une méthode de contraception masculine définitive. Les patients souhaitant une stérilisation peuvent bénéficier d’une ligature des canaux déférents (canal qui permet aux spermatozoïdes de sortir des testicules pour rejoindre la prostate), empêchant donc tout passage des spermatozoïdes. Cette opération doit être considérée comme une stérilisation définitive, ce qui signifie qu’après, l’homme ne pourra plus avoir d’enfants au cours de sa vie.


En effet, cette intervention est maintenant bien réglementée et un décret de loi en fixe les modalités (J.O. numéro 156 du 7 juillet 2001 page 10823, Loi n°2001-588 du 04 juillet 2001, article 26) : un délai de 4 mois est nécessaire entre la consultation et l’intervention. Il s’agit d’un délai de réflexion pour le couple et une conservation de sperme peut être réalisée durant cet intervalle. Une consultation avec un médecin du centre de la biologie de la reproduction à l’hôpital peut donc être envisagée durant cet intervalle. 
Une demande manuscrite signée et datée doit être remise au chirurgien avant l’intervention.

En quoi consiste la vasectomie, les principes de l’intervention

L’anesthésie est générale. L’hospitalisation n’est que de quelques heures habituellement (chirurgie ambulatoire).

Une petite incision centrale ou 2 petites incisions peuvent être réalisées sur les bourses, de façon à aborder les canaux déférents qui seront liés et sectionnés, interdisant ainsi le passage des spermatozoïdes. Ces incisions seront rapidement « invisibles », n’entrainant donc aucune cicatrice.

Après l'opération

Cette intervention n’a bien sûr aucune conséquence sur la qualité des érections. Le volume du sperme sera d’ailleurs conservé. Des rapports protégés sont toutefois recommandés durant 2 mois après l’intervention et un spermogramme (test du sperme) permettra alors de s’assurer de l’absence de spermatozoïdes résiduels à ce terme.

Ensuite, l’homme ayant réalisé cette vasectomie sera considéré comme stérile.

Les effets secondaires possibles

  • Il s’agit d’un acte généralement peu douloureux.
  • Habituellement, les fils utilisés pour les points de suture sont spontanément résorbables (ils disparaissent seuls).
  • Des douleurs ou plutôt un inconfort pendant quelques jours est possible.
  • Les risques infectieux ou de saignements secondaires sont très faibles.

Les praticiens

Dr Jacques Lacoste

Dr Thierry Rousseau

Dr Eric Potiron

Dr Pierre Nevoux

Dr Lionel Hoquétis