Posthectomie, circoncision : Traitement des phimosis

Le phimosis est fréquent chez le jeune garçon. L’anneau du prépuce est très serré et ne permet pas au gland de sortir. Jusqu’à l’âge de 2 ans, aucun traitement n’est envisagé pour le traitement des phimosis. On conseille alors de surveiller l’évolution de l’anneau du prépuce.

Après, le phimosis peut être traité grâce aux médicaments, en cas d’échec des traitements une intervention chirurgicale très simple peut être envisagée: la circoncision ou la plastie du prépuce.

Circoncision ou posthectomie, traitement des phimosis chez l’enfant

Le phimosis est fréquent chez le jeune garçon. L’anneau du prépuce est trèsserré et ne permet pas au gland de sortir. Jusqu’à l’âge de 2 ans, aucuntraitement n’est envisagé pour le traitement des phimosis. On conseille alors desurveiller l’évolution de l’anneau du prépuce.

Après, le phimosis peut être traité grâce aux médicaments, en cas d’échec destraitements une intervention chirurgicale très simple peut être envisagée: lacirconcision (ou posthectomie).

La circoncision, les principes de l’intervention

L’intervention est réalisée lors d’une hospitalisation de quelques heures seulement (chirurgie ambulatoire).

  • Dans le cas d’une plastie du prépuce, l’intervention vise à agrandir l’anneau du prépuce trop serré qui empêche le gland de sortir et provoque donc l’impossibilité de décalotter. L’anneau est incisé verticalement puis suturé horizontalement. Ici, on n’enlève pas totalement le prépuce.
  • La circoncision (ou posthectomie) consiste à retirer tout le prépuce. Le gland est ainsi en permanence découvert.
 
Les fils mis en place s’enlèvent seuls, il n’est pas nécessaire de les faire retirer chez son médecin.
 
L’anesthésie est générale

Après l'opération

  • Il s’agit d’un acte généralement indolore.
  • L’hospitalisation n’est que de quelques heures (chirurgie ambulatoire).
  • Une consultation avec le médecin traitant est souhaitable dans les 3 à 5 jours qui suivent  l’intervention pour le suivi de la cicatrice.
  • Dès le lendemain, les douches peuvent être prises sans problème.

Seulement en cas de plastie du prépuce : 

Dès le soir de l’intervention, ou dès le lendemain, il est nécessaire que l’enfant réalise des décalottages afin d’éviter une mauvaise cicatrisation du prépuce. Si on ne le fait pas, il y a un risque que le phimosis revienne.

Les effets secondaires possibles

  • Parfois des douleurs ou plutôt un inconfort au niveau de la verge pendant quelques jours. Rarement, l’enfant peut être gêné pour uriner durant les premières heures après l’opération.
  • Un hématome peut survenir dans les heures qui suivent l’intervention et persister pendant plusieurs jours.
  • Une infection ou un saignement au niveau de la plaie est rare.

Les praticiens

Dr Jacques Lacoste

Dr Thierry Rousseau

Dr Eric Potiron

Dr Pierre Nevoux

Dr Lionel Hoquétis